Cuisine: Assiette gourmande de novembre

Alimentation, cuisine, Food
Tartiflette sans four

Ingrédients pour 2 personnes:

4 grosses patates

1 barquette de lardons natures ou de la poitrine fumée détaillée en morceaux

1 oignon rouge

1 larmichette de vin blanc

Un petit reblochon ou 1/2 reblochon

pousse d’épinards frais+ vinaigrette balsamique huile d’olive

sel, poivre

Préparation:

faites précuire dans une casserole d’eau tiède, les patates préalablement coupées en petits morceaux.

Dans une poêle , faites revenir l’oignon rouge coupés en petits morceaux avec sel poivre et la lichette de vin blanc, ajoutez y les lardons.

Lorsque les patates sont cuites, faites les rissoler dans une poêle avec un peu d’huile d’olive, ajoutez y la préparation lardons, oignons vin blanc.

laissez les pomme de terre prendre le goût des oignons et lardons.

Coupez des tranches fines de reblochon, déposez les sur le mélange patate lardons oignons, couvrez et laissez fondre le reblochon .

Lorsque c’est prêt servez une belle portion dans chaque assiette, accompagnez ce plat de pousse d’épinards frais sauce vinaigrette avec quelques cerneaux de noix.

Le vin:

un verre de vin blanc cette fois-ci ,du chardonnay Gallo de Californie

En dessert:

une salade d’agrumes (orange, clémentine, pamplemousse à votre convenance) au miel et à la canelle accompagné mini tranche de pain d’épices.

 

Bon appétit bien sûr 🙂

 

Food: Les différentes variétés de thé et tisanes bienfaisantes

Alimentation, cuisine, Food

Cette fois-ci je vous emmène dans le monde merveilleux du thé, cette boisson chaude ou glacée originaire de chine et d’Inde a le vent en poupe à cette époque de l’année, pourquoi donc?

Parce que c’est un moment de convivialité  ou l’on passe une après-midi chez soi ou dans un salon de thé, un moment où l’on peut s’emmitoufler dans une couverture chaude devant un film ou avec un bon bouquin.

Le thé c’est l’instant cocooning de l’hiver, il y en a moulte variétés, les voici:

-Le thé noir, est un thé fermenté

-Le thé vert, les feuilles n’ont pas subit de fermentation, elles sont séchées à sec ou à vapeur. C’est la rolls royce du thé pour les chinois.

Les variétés les plus connues sont le gunpowder, le Chun mee et le lung ching.

-Le oolong c’est un mix des deux (thé vert et thé noir), comme le oolong de formose en provenance de Taiwan.

-Le thé blanc (un thé séché avec des reflets cendrés)

-Le thé rouge (Roïbos bush, Afrique du sud)

appelations de thé sont:

Assam, Ceylan, Sencha, Earl grey, yunnan, keemun, etc….

Et dans certains pays il y a des boissons traditionnelles comme le thé ou la tisane, les voicis:

Le thé avec une rondelle de citron, c’est le thé à l’américaine

Au Liban, il existe une boisson traditionnelle appelée le café blanc, une tisane fabriquée à base d’eau et de fleur d’oranger.

En Egypte, le Karkadé, une boisson à base de fleurs d’hibiscus aux vertus bienfaisantes.

En Amérique du sud il y a le Mathé ou thé argentin (un thé au goût amer)

Au Tibet , il y a le thé de Kirgiz

Et le thé oriental, du thé vert avec des feuilles de menthe fraîches, sucré avec des pignons de pin.

Mes marques de thé préféré:

Le thé mariage frères, Dammann frères, Kusmi tea, Le palais des thé

Connaître son histoire:

Le Musée national du thé à Hangzhou

Le Musée du thé à Paris

Food: assiette gourmande d’octobre

Alimentation, cuisine, Food

Emincé de poulet curry noix de coco et son écrasé de panais au parmesan
Ingrédients pour 2 personnes:

-2 escalopes de poulet ou dinde

-1 briquette de crème de coco

-1 cuillère à soupe de noix de coco râpée

-1/2 oignon rouge

-Curry en poudre

-Sel, poivre

-2 à 3 panais

-1 cuillère à soupe de parmesan

-1 filet d’huile d’olive

-1/2 pomme fuji ou honey crunch

Temps de préparation: 30min
Préparation:

Emincez le poulet en petits morceaux et l’oignon rouge, dans une poêle déposez un filet d’huile d’olive, faites revenir l’oignon rouge et ajoutez y les morceaux de poulet.

Assaisonnez la préparation de sel poivre, ail semoule et laissez cuire, jusqu’à ce que le poulet soit doré.

Dans un petit bol verser une cuillère à café de curry, ajoutez y trois cuillères à soupe de crème de coco et , mélangez le tout.

Dés que le poulet est cuit et les oignons bien confits, versez la préparation coco curry dans la poêle et mélangez afin qu’elle enrobe la viande, laissez mijoter à feu doux.

éplucher les panais et détaillez les en morceaux , faites les cuire dans une eau peu salée.

Dés que vos panais sont cuits retirez les du feu, égoutter les et remettez les dans la casserole pour les faire dorer, ajoutez une pincée de curry, une lichette de crème coco et une cuillère à soupe de parmesan.

Dés que le panais est un peu doré, à l’aide d’une fourchette ou d’un écrase purée écraser les morceaux de panais.

Dressez les assiettes:

Dans chaque assiette déposez de l’écrasé de pomme de terre et formez une demi lune.

Prenez votre poulet curry coco (réservez un peu de sauce dans une bolinette et déposez la moitié de la quantité dans l’assiette en formant une demi lune, de façon à ce que l’ensemble ressemble à un rond, une lune, bref quelque chose de circulaire.

Découpez des petites tranche de pomme, posez les sur la préparation et au centre récupérez le coeur de l’autre demi oignon rouge et placez le au centre du cercle (c’est pour la déco vous n’êtes pas obligé de le manger, versez y un peu de sauce curry coco à l’intérieur, afin que votre convive puisse ajouter une lichette de ce mélange sur le poulet ou l’écrasé de panais.

 

Vin: Accompagnez ce plat d’un Saint Chinian rouge (les notes de fruits rouge s’accordent parfaitement avec la cuisine indienne)

Dessert: Pour rester dans les épices des pommes fondantes (préalablement épluchées et coupées en quartier) au four à la cannelle et au miel avec une boule de glace à la vanille si vous avez.

 

Bon appétit bien sûr 😉

Food: Histoire de la foodeuse gourmande que je suis

Alimentation, cuisine, Food

Cooking

Le plaisir commence par l’assiette, et oui lorsqu’on aime manger comme moi on bidouille, et bien je bidouille depuis l’âge de 10 ans, bien sur comme tout le monde les choses simples purée jambon, pâtes bolo ça fonctionne toujours, mais quand on s’aventure à faire des choses un peu plus technique des fois et bien c’est le mi mi c’est le ra ra c’est la mémerde 😀

Mes ratés gastronomiques:

-un gratin de chou fleur (chou fleur pas décongelé, mixé à une béchamel pas assez prise résultat du gloubiboulga).

-un gâteau au yaourt au curaçao bleu, il faut mettre un arôme comme du rhum,de la fleur d’oranger, ben non je n’avais pas ça en magasin, le mélange oeuf curaçao (jaune+bleu ça fait vert on est d’accord), et bien oui le gâteau au sortir du four était vert fluo, donc que c’est il passé? et bien je l’ai mangé toute seule les membres de la famille ont eu peur de cette ignominie, ils ont préféré manger un yaourt :/

– un gâteau aux pommes ou j’ai oublié de mettre les oeufs, résultat il était dur comme de la pierre on pouvait jouer au Freesbee avec (attention la douleur du mur qui ce serait fait violenter par ce gâteau, malheurrrr)

La nourriture ce n’est pas que manger c’est aussi s’intéresser aux aliments, aux plats aux mélanges, aux compositions de certains plats .

Souvenirs d’enfance:

Salade de concombre , le boeuf carotte, les oeufs au lait, le far breton de Mamy Gateau

Le filet mignon aux échalottes, le cake aux courgettes et pignons, le baba aux pêches de Mamy Achard

Les pommes de terre aux lards,la blanquette de veau,boeuf bourguignon, le gâteau à la noix de coco de Maman

Le carpaccio, les pâtes aux tomates fraîches, les fajitas revisitées de Papa

Le Chili con carné de Jojo mon oncle

Mon truc pour la cuisine

Je ne suis pas très copine avec les bouquins de cuisine, pourtant j’en ai, je regarde certaines compositions, mais au final je fais au feeling, je ne suis pas la recette, je n’en fait qu’à ma tête .

La cuisine équilibrée et saine car (pendant mon adolescence et plus tard j’ai eu pas mal de problème de poids  j’étais une grosse patate, je n’ai pas de preuve en image mais c’était quand même assez costaud).

Donc manger bien oui, mais pas des quantités astronomiques sinon ça va mal aller.

Les choses que j’ai l’habitude de cuisiner

En été les salades, en hiver les viandes en sauce, les gratins, les fruits de mer, pas mal de plats cosmopolites (inde, maroc, liban, mexique).

Les choses que je cuisine rarement

les desserts comme les gâteaux (trop de péripétie, c’est balo c’est mon nom de famille en plus), je fais plutôt des salades de fruit, des fruits cuits comme la pomme au four, la banane au chocolat et noix de coco, perles du japon aux fruits exotiques, des tartes aux fruits.

Verdict il va falloir que je me penche sur la science exacte de la pâtisserie, mais pas trop quand même, je ne veux pas ressembler à Madame Doubtfire.

Les aliments que je n’aime pas:

L’aubergine (sauf le caviar d’aubergine), je ne suis pas fan des endives mais j’ai trouvé une technique pour les manger, la cuisine industrielle, le foie de morue, le foie de lotte tout ce qui est âpre et amer, voilà c’est tout.

Tout ce que j’aime est répertorié dans ce tableau:

Le plaisir commence par l’assiette

Et toi c’est quoi tes anecdotes de cuisinier(e), les choses que tu aimes cuisiner, bref ton parcours de bouffeur(se) quoi?

 

Food: Découverte de l’épicerie primeur Ladybird à Bordeaux

Alimentation, cuisine, Food

Lundi matin, je suis allée à la conquête de fruits et légumes et je suis rentrée dans une charmante boutique nommée Ladybird.

Je suis repartie avec une jolie cagette de fruits et légumes de saison prêt à être cuisinés.

Ladybird c’est quoi?

C’est une épicerie, primeur écoresponsable qui existe depuis le mois de juin 2017.

Cette boutique vend des légumes bio locaux, des confitures, de l’huile d’olive,des épices, des légumes secs, des produits  d’entretien pour la maison et pour la beauté.

Un lieu joliment décoré, charmant où l’on voudrait tout acheter.

Amis du bio et des aromates ce magasin est fait pour vous.

C’est où?

10 place Louis Barthou à Bordeaux

Pour suivre l’actualité de la boutique, connaître les horaires d’ouverture:

Suivez les sur leur page facebook

Cuisine: Assiette gourmande de septembre

Alimentation, cuisine, Food
Ceviche de bonite, accompagné de patate douce poêlée, concassé de tomate à l’estragon
Ingrédients (pour 2 personnes):
temps de préparation : 20 à 25 minutes

-1 oignon rouge

-300g de Bonite (variété de thon)

-300 à 400g de patate douce

-2 tomates

– 2 citrons jaune

– 1 cuillère à soupe de moutarde à l’estragon

assaisonnement: sel, poivre, ail, cardamome, gingembre

Préparation:

Placez les morceaux de bonite au congélateur environ 10 minutes.

Couper la patate douce en cube, précuire les morceaux dans une casserole d’eau salée environ 10 minutes.

Détailler les tomates en petits morceaux, réserver dans un bol, assaisonner de sel poivre avec un filet de citron.

Récupérer les morceaux de bonite, les hacher menu , entreposer dans un bol, assaisonner de sel, poivre, citron.

Hacher le gingembre et l’ail, l’incorporer à la bonite, ajouter la cuillère à soupe de moutarde. Laisser reposer.

Prendre une poêle y verser un filet d’huile d’olive, déposer les cubes de patate douce précuits, assaisonner de sel, poivre, cardamome.

Faire rissoler les patates jusqu’à ce qu’elles soient dorées.

Dresser les assiettes:

Dans chaque assiette déposer un peu de concassé de tomate, les patates douces sautées.

Récupérer les citrons vidés, les remplir de ceviche de bonite.

Vin:

Dégustez ce plat avec un bon verre de vin blanc: Riesling, côte de Bergerac, Chablis.

En dessert:

Pour rester sur cette note exotique et fraîche, une salade de mangue saupoudrée de sucre de menthe (dans un tamis verser un peu de sucre roux et des feuilles de menthe, écraser les feuilles et le sucre jusqu’à obtention d’une poudre).

Bon appétit bien sûr 😀

Cooking: Retour au vert!

Alimentation, cuisine, Food

Retour au vert-visuel pinterest

C’est la rentrée, votre jean préféré ou jean de guerre comme je l’appelle; vous serre un peu, les vacances ont été profitables et du coup votre corps en a bien profité 🙂 le coquin, voici un menu type de journée équilibrée pour être à l’aise dans vos vêtements adorés.

Petit Déjeuner:

-verre de jus de fruits

-thé ou café peu sucré

-fromage blanc ou yaourt (20% de matière grasse)

– 60g de pain aux céréales(=3 tranches) avec de la margarine et confiture allégée en sucre ou du miel (une cuillère à soupe).

DSCF3524

Déjeuner:

-2 tranches de jambon

-une poignée de pousses d’épinard et Penne en salade, assaisonné d’herbes fraîche, mélange de graine et vinaigrette (1 cuillère à soupe de vinaigrette)

-3 jolies reines-claude ou un yaourt

Retour au vert- photo:Lysa Gateau

Dîner:

-Jus de légume peu salé ou salade verte avec un peu de vinaigrette
Cooking: Retour au vert-Photo: Lysa Gateau

-poisson blanc légèrement fariné et poêlé avec une noisette de margarine oméga 3

-haricots verts frais cuit à l’eau avec sel, poivre, un peu de curcuma, de l’ail haché ou semoule, graines de sésame, un filet d’huile de sésame et un trait de citron (jaune ou vert à votre convenance).

Cooking: Retour au vert-Photo: Lysa Gateau

Faisselle et mangue fraîche coupée en petits morceaux.

Si vous souhaitez acheter des légumes frais direct du producteur, voici la liste des paniers de légumes partout en France!

Food: quelques idées pour une garden party

Alimentation, cuisine, Food

Garden Party-Photo: Lysa Gateau

Vous voulez faire une petite fête dans votre jardin, vous avez la déco, tout ce qu’il faut sauf pour le buffet pas trop d’idées, voici quelques idées facile à réaliser.

menu:
Boissons:

-Fontaine de Virgin mojito, fontaine de jus de légumes, bière mascaré, soft,  vin blanc, vin rouge, eau.

-Apéritif: olives,gressin et ou légumes crus à tremper dans des sauces tiptiki, tzatziki, hoummos, tomate olive à tartiner.

Plats:

Grillades: saucisse, ventrèche, poulet, côte de porc

Salades:

-penne, tomates, poivrons, mozzarella

-quinoa, tomate, concombre, feta

-salade verte, et fruits secs

Dessert:

Salade de fruits, petits gâteaux (style financier, madeleine), minis meringues (pour le côté bonbon).

-pour la musique, l’ambiance, voici une playlist  garden party

-la déco c’est par ici